Depuis le temps que je vous promets la suite des secrets de Disneyland Paris, il était devenu urgent que je sorte un nouveau chapitre ! Chose promise, chose due, me revoilà avec plein de nouveaux secrets et cette fois-ci c’est du côté de Frontierland qu’il faudra fouiller pour tous les trouver ! Entre légendes, hommages et pierres tombales, Frontierland ne manque pas de détails cachés. Phantom Manor et son cimetière, Boot Hill sont d’ailleurs là où vous en trouverez le plus ! Vous êtes prêts ?

à lire également :
Les secrets de Disneyland Paris : Main Street USA

ENTREE DU LAND & LEGENDS OF THE WILD WEST AREA

• Les tipis indiens que l’on peut voir à l’entrée du land appartiennent à la tribu Shoshone. Parfois, de la fumée en sort. Autrefois, un chemin permettait d’y accéder et de les visiter.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

Les tipis et leur fumée

• Le prospecteur de Legends of the Wild West boit du whisky produit par … les Imaginieurs ! Cette bouteille avec l’inscription « Old Imagineer », produite par les Imagineers contient un alcool fermenté et mis en bouteille à Glendale, ville californienne où repose Walt Disney mais également où se situe le siège social de Walt Disney Imagineering au 1401 Flower Street et 1401 apparait également sur la bouteille.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

La bouteille d’alcool produit par les Imagineers

• Le fort de Legends of the Wild West se nomme Fort Comstock. Ce nom provient de celui d’une mine d’argent de Virginia City dans le Nevada, mais c’est également le nom d’un Imagineer, Paul Comstock, responsable de l’aménagement paysager du parc.
• La plupart des avis de recherche visibles dans Legends of the Wild West sont authentiques.

THUNDER MESA

• Avec vous remarqué les traces de diligences et de fers à cheval sur le sol de Frontierland ?
• Les 3 arbres du centre de Thunder Mesa datent de bien avant 1992. En effet ils se trouvaient en plein milieu du champs de betteraves lors des premiers travaux de terrassement et ont été transplantés le temps des travaux, puis replantés par la suite.
• L’enseigne du Last Chance Café est criblée de balles … Oups.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

Une enseigne criblée de balles

• Sur toutes les poubelles de Frontierland est indiquée la date de 1849 au sein d’une étoile entourée de deux drapeaux. Cette année semble correspondre à l’année d’arrivée massive d’immigrants en Californie pour la ruée vers l’or. Ces immigrants étaient d’ailleurs appelés les « forty-niners » en raison de l’année.
• Une attraction du nom de Geyser Mountain a été envisagée dans la zone des geysers, derrière Boot Hill.
• Trois des restaurants de Thunder Mesa ont un point commun : un métal précieux comme thème. L’or pour The Lucky Nugget (la pépite d’or de Diamond Lil), l’argent pour le Silver Spur Steakhouse et le cuivre pour le Last Chance Café (comptoirs).
• Entre les restaurants Silver Spur Steackhouse et Last Chance Café, il y a la charrette d’un apothicaire, le Dr Wassel. Celui-ci vend des élixirs, qui, selon la réclame, ont une efficacité garantie et qui peuvent être utilisés aussi bien sur les hommes que sur les animaux. James Wassel est un ancien Imagineer (mais également le nom d’un film de 1944 « L’Odyssée du docteur Wassel »).

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

Un élixir ? Le Dr Wassel est là pour vous.

• Près des toilettes côté Phantom Manor, un bâtiment abrite le local du croque-mort de Thunder Mesa : J. Nutterville, dont le nom pourrait être traduit comme « ville de fous ». Son enseigne indique « Undertaker and cabinet Maker » signifiant qu’il est croque-mort et menuisier. Ceci est confirmé par un autre panneau précisant « Shrouds, hearse coffins and carriages » soit « linceuls, cercueils et corbillards ».

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

Croque-mort et menuisier. Quelle ville de fou.

THUNDER MESA MERCANTILE BUILDING AREA

Thunder Mesa Mercantile Building regroupe les boutiques Tobias Norton & Sons, Bonanza Outfitters et Eureka Mining Supplies.
• Dans le Thunder Mesa Mercantile Building, on peut trouver un ancien ascenseur de mine d’où les guests peuvent parfois entendre des pioches et des mineurs qui travaillent.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

L’ascenseur de mine

• Au-dessus de l’entrée de la boutique Eurêka Mining Supplies, des bouteilles contenant des potions médicinales sont alignées.
• Sur la façade de Eurêka Mining Supplies, il y a une balance dessinée avec de l’or d’un côté et des poids de l’autre avec la signature J.Vago.
• Entre les boutiques Bonanza Outfitters et Eurêka Mining Supplies, il y a une pancarte vantant les mérites d’un produit miracle pour la pousse des cheveux, à base de légumes siciliens.
Tobias Norton est un personnage du film « Davy Crockett, roi des trappeurs » (1955) qui est major de l’armée américaine et responsable notamment de Davy Crockett.
• Il y a plusieurs objets indiens dans la boutique Tobias Norton & Sons dont certains sont de véritables objets provenant de tribus des États-Unis mais il y a également les objets initialement présents dans les tipis à l’entrée de Frontierland rapatriés dans cette boutique à leur fermeture.
Bonanza Outfitters tire son nom de Bonanza, une série télévisée américaine se passant au Far-West créée par David Dortort et diffusée entre le 12 septembre 1959 et le 16 janvier 1973 sur NBC.
• Les murs du restaurant Fuente Del Oro ont des motifs réalisé avec des … tasses de café incrustées !

LUCKY NUGGETS

• Le restaurant The Lucky Nugget Saloon a été fondé en 1858 comme indiqué sur la façade. Il s’agit de l’année de découverte de la pépite d’or « Welcome Nugget », plus grosse pépite jamais découverte à cette époque. Il est également inscrit sur la façade « Gemstone of the West » que l’on peut traduire par « Pépite de l’ouest ».
• Au fond de la salle du restaurant, derrière la scène, il y a un grand tableau de Thunder Mesa, sur lequel sont représentés les différents lieux et attractions de Frontierland : Big Thunder Mountain, Phantom Manor, Cowboy Cookout Barbecue, etc.
• Depuis le pont avant l’entrée de Fort Comstock, on voit sur la façade de The Lucky Nugget Saloon une inscription « Comstock Hotel », Comstock étant le nom du fort situé à l’entrée du land.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

Thunder Mesa attractions au Lucky Nuggets

PHANTOM MANOR

• Contrairement aux attractions similaires des autres parcs Disney dans le monde, Phantom Manor arbore volontairement un aspect délabré. En effet, à l’origine, Walt Disney souhaitait qu’aucun élément des parcs ne paraisse sale, non entretenu et abandonné. Ce qui est le cas pour les autres attractions (Haunted Mansion). Or, afin de bien retranscrire l’atmosphère de l’attraction, et ce sans utiliser de pancartes, les Imagineers ont dérogé à la règle.
• A l’entrée du Manor, sur la plaque près du grillage, on peut lire “Non Omnis Moriar” qui en latin veut dire « Vous n’en mourrez pas complètement ». Cette phrase provient du « Carmina 3.30 » d’Horace.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

a l’entrée de Phantom Manor

• Les jardiniers sont soumis à des règles très strictes en matière de taille de haies et d’arbustes, même pour Phantom Manor où la végétation, qui est renouvelée régulièrement, laisse paraître qu’elle est laissée dans son décor naturel.
• On peut lire « Help Me » sur la première fenêtre croisée en longeant le manoir de Phantom Manor.
• Parfois, de nuit, on peut voir une lumière passer de fenêtres en fenêtre …
• En observant les fenêtres du Manor, vous apercevrez peut-être son Phantom à la fenêtre la plus à gauche du premier étage depuis le cimetière. La mariée vous observe quant à elle à la nuit tombée depuis la fenêtre centrale du Manor, au dessus du porche.
• Dans la stretch Room ( la pièce qui descend ! en levant les yeux au moment du rire diabolique de fin, vous verrez pendre au plafond le fiancé … #glauque
• Le Manor dans son état d’origine est visible dans la salle de bal, pendant l’attraction. Mais d’étranges nuages surplombent la bâtisse, annonçant le destin tragique du lieu puisqu’ils forment … le Phantom.
• Parce qu’il s’agit d’un jeu de reflets et de miroirs, une erreur est survenue dans la scène du bal : ce sont les femmes qui mènent la danse pour les couples, contrairement à la tradition populaire.
• Une serre a été envisagée dans les jardins de Phantom Manor, comme illustré dans le premier concept art du parc, présent au fond de City Hall.
• Une écurie dans laquelle les guests auraient entendu le hennissement de chevaux fantômes a également été envisagée pour les jardins.
• Sur le côté gauche du bâtiment, il y a un volet qui claque : celui le plus à droite au premier étage.
• La partie droite de Phantom Manor est volontairement plus abimée car le mauvais temps vient de l’est.
• La voix de la narration anglaise de l’attraction lors de son ouverture fut celle de Vincent Price mais elle fut remplacée à la demande des guests francophones par la version française faite par Gérard Chevalier qui avait souvent doublé Vincent Price dans ses films. Mais le rire maléfique du Phantom Manor est toujours celui de Vincent Price.
• Dans la galerie des portraits, une fois sorti de l’ascenseur, sous la photographie des amants s’enlaçant, il est inscrit « Waiting for the Bridegroom – Better late than never », soit « En attendant le futur marié – Mieux vaut tard que jamais ».
• Au début du ride, il y a une horloge dont les aiguilles tournent à l’envers et qui comptent 13 heures.
• Dans la galerie des portraits, juste avant de monter dans les Doombuggies, il y a une table avec une photo de Walt Disney alors âgé de 1 an.

BOOT HILL

• Les habitants de Phantom Manor sont tous présents à Boot Hill sauf … Madame Leota.
• Observez bien les tombes de Boot Hill, on y voit une macabre chaîne alimentaire ( les 4 tombes avec des têtes d’animaux :
– Novembre 13, 1865 « Breakfast Time », soit « Petit déjeuner » avec l’image d’un écureuil
– Novembre 13, 1865 « Lunch Time », soit « Déjeuner » avec l’image d’un puma,
– Novembre 13, 1865 « Dinner Time », soit « Dîner » avec l’image d’un homme,
– Novembre 13, 1885 « Hibernating in Happiness After Years of Happy Hunting », soit « Hiberne dans la joie après des années de chasse » avec l’image d’un ours.
• Le mémorial à la sortie du cimetière rend hommage à la mémoire des mineurs morts lors d’une explosion dans la mine de Thunder Mesa : « No 39. – These Miners were told / about digging too fast / they lost all their gold/in a dynamite blast », soit « No 39 – Ces mineurs étaient prévenus / qu’à creuser trop vite / ils perdraient leur or / dans une explosion de dynamite ». Le numéro 39 correspond au numéro de la mine qui explosa.
• Près de Boot Hill, une tombe cassé en deux baigne dans l’eau : « Valentin, dit le Désossé / Ici reposent les miettes d’un homme brisé ». Valentin le Désossé était le nom de scène d’un danseur et contorsionniste français du 19ème siècle nommé Edme Étienne Jules Renaudin.
• Il est possible d’entendre des bruits de coups portés par une personne semble-t-il enterrée vivante dans la plus grande tombe du cimetière de Boot Hill. Certains disent que ce sont des battements de coeur …
• Parmi les tombes, il y a celle du dénommé Dakota Dick, sur laquelle est marqué : « Pendu le 17 octobre 1867 / Descendu le 16 janvier 1868 / Poignardé le 18 décembre 1868 / Empoisonné le 21 mai 1869 / IL REVIENDRA ».
• Une des tombes de Boot Hill est en l’honneur des membres du « Hole in Wallet Gang », soit « Le gang au portefeuille troué », qui sont les Imagineers qui ont travaillé sur le land.
• Sur une autre, il est inscrit « Jacques Schrillman / Lynché par une poignée de mélomanes / Une fausse note l’aura tué / Le 9 mai 1865 ». Un violon est représenté sur cette tombe et le nom du musicien peut se traduire par « l’homme strident ».
• Deux tombes sont en l’honneur des deux domestiques du manoir « Jasper Jones / Loyal Manservant / Died 1866 / Kept the Master happy » et « Anna Jones / Faithful Chambermaid / Died 1867 / Kept the Master happier », soit « Jasper Jones / Serviteur loyal / Mort en 1866 / Garda le Maître heureux » et « Anna Jones / Femme de chambre fidèle / Morte en 1867 / Garda le Maître encore plus heureux ».
• Sur une autre, il est inscrit « A la mémoire du Révérend Jared Bates, mort le 6 août 1862, érigé par les filles du Lucky Nugget Saloon : Brigitte, Caroline, Lotte, Anna, Lulu, Fifi et Sue, son troupeau plein de regrets. ».
• Sur l’une des tombes de Boot Hill, il est inscrit « Flora Pinson 1805-1861, Elle s’est découverte en avril et repose maintenant sous les fleurs ».
• Les tombes des époux Ravenswood, propriétaires du Phantom Manor et d’une mine dans les montagnes de Big Thunder Mountain se trouve également ici. Sur ces dernières, il est inscrit : « Quarreled And Fought As Man And Wife, Now Silent Together Beyond This Life / Henry Ravenswood 1795-1860, Martha Ravenswood 1802-1960 », soit « Après querelles et disputes en tant que mari et femme, ils reposent maintenant en silence, Henry Ravenswood 1795-1860, Martha Ravenswood 1802-1860 ».
• Sur une autre on peut lire : « Here Lies Leadfoot Fred, Danced Too Slow And Now He’s Dead, 1802-1866 », soit « Ici Repose Fred Leadfoot, Il Dansait Trop Lentement Et Maintenant Il Est Mort, 1802-1866 ». Des bottes sont représentées avec des impacts de balle sur cette tombe, Leadfoot pouvant se traduire par « pied de plomb ».
• Sur une tombe en forme de portes de saloon, il est inscrit « Rest In Peace, Barroom Benny, Seems He Took One Drink Too Many », soit « Repose En Paix, Barroom Benny, Il Semblerait Qu’Il Ait Pris Un Verre De Trop ». Le nom de cette personne peut se traduire par « salle de bar ».
• Une des tombes de Boot Hill est en l’honneur de « B. Arnold, Cold Is My Bed, But Oh, I Love It, For Colder Are My Friends Above It. », soit « B. Arnold, Froid Est Mon Lit, Mais Qu’est Ce Que Je L’aime, Car Encore Plus Froid Sont Mes Amis Ci-dessous ».
• Une des tombes est en l’honneur de « Red Hot Harry / He Got Hot / But He Was Slow / So He Got Put / Six Feet Below », soit « Harry la Colère / Il Vit Rouge / Mais Fut Trop Lent / Du coup Il Se Retrouva / Six Pieds Sous Terre ».
• Une des tombes de Boot Hill est en l’honneur de « Shorty Smith, 1862 ».
• Dans le cimetière de Boot Hill se trouvent trois tombes d’une même famille :
– « Mary Murphy, 1837-1859, Til Death… », soit « Jusqu’à Ce Que La Mort… »,
– « Frank Ballard, 1829-1859, …Do Us Part », soit « …Nous Sépare »,
– « Ma Ballard, 1800-1859, Over My Dead Body », soit « Sur Mon Corps Mort ».
Représentant ainsi un couple heureux, les tombes s’étant mystérieusement rapprochées, sous le regard méfiant de la mère du mari en arrière-plan.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

L’une des tombes de Boot Hill


• Sur l’une des tombes de Boot Hill, il est inscrit « Here lies Shotgun Gus holier now than all of us », soit « Ici git Shotgun Gus, désormais le plus saint d’entre nous tous ».
• Il y a une tombe dans l’eau, au pied du cimetière de Boot Hill, qui peut être aperçue depuis le bateau à aubes de la Thunder Mesa Riverboat Landing. Sur cette tombe, il est inscrit « Peg Leg McBrogue. The River Rogue, Walked the Plank And Sank », soit « Peg Leg McBrogue, Le Pirate D’Eau Douce, Il Marcha Sur La Planche Et Coula ». Peg Leg peut se traduire par « jambe de bois ».

BIG THUNDER MOUNTAIN AREA

• Le véhicule en face de l’entrée de Big Thunder Mountain est un ancien tracteur. Authentique, il appartenait à un couple de vieux paysans américains, qui a accepté de le céder au parc afin qu’avec l’argent récolté, le mari achète une bague à sa femme, ce qu’il n’avait pas pu faire pour leur mariage.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

Le tracteur d’époque de Thunder Mesa

• Derrière la montagne de Big Thunder Mountain se trouve Wilderness Island, île restée à l’état sauvage, directement inspirée d’une véritable île du même nom située dans l’état du Maine aux U.S.A.
• En creusant pour les mines de Thunder Mesa, les miniers ont découvert un squelette de dinosaure piégé dans les geysers de l’autre côté de Rivers of Americas

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

Les geysers et le squelette de dinosaure

• Une attraction, nommée Lil’ Thunder Mine, prévue pour être une version de Big Thunder Mountain pour les enfants, a été envisagée à côté de Big Thunder Mountain.
• De manière à faire paraître la montagne de Big Thunder Mountain plus haute que ses 33 mètres, plusieurs astuces permettent de donner un effet de perspective forcé : les arbres au premier plan sont plus grands que ceux du fond et les couleurs sont d’un ton plus doux à l’arrière et plus forte au premier plan.
• La montagne de Big Thunder Mountain est la seule partie du parc où la végétation est artificielle.
• Pour accroître l’aspect véritable de la mine, tous les accessoires présents dans la file d’attente et le parcours de l’attraction (wagonnets, outils, lanternes, barils, etc.) sont de l’époque de la fin du XIXe siècle et proviennent de villes fantômes, de musées, de mines abandonnées et de brocantes des États-Unis. De plus, pendant la mise en place des accessoires et des instruments de la mine, les techniciens se sont aperçus que les outils d’aujourd’hui étaient inutilisables car non adaptés. Pour fixer les vis et serrer les écrous d’autrefois, il a fallu chercher et retrouver les outils d’époque.
• Parmi les décors rencontrés au long de la file d’attente de Big Thunder Mountain, il y a une mine avec un wagon situé à l’entrée, qui porte le nom de BABY DOE MINE, Baby Doe étant le nom donné aux enfants dont on ne connait pas le nom aux Etats-Unis.
• En haut de la première montée de l’attraction se trouvait auparavant un oiseau taillé dans la roche, l’oiseau tonnerre, un esprit indien qui était dans le cimetière sur lequel la mine a été construit. Mais depuis la réhabilitation de 2006, il n’y est plus …
• Il y avait autrefois un coyote qui hurlait sur l’arche de pierre, à l’ouest de Big Thunder Mountain.
• A la fin de l’attraction, un élément du décor rend hommage à Pat Burke, Imagineer décédé en 2014 qui a travaillé sur l’attraction et qui a notamment déniché les différents éléments thématiques de l’attraction.

RIVERS OF AMERICA

• Dans les eaux des Rivers of America, vous pouvez apercevoir ( depuis le Molly Brown uniquement ) une tombe anonyme, au pied de Boot Hill …
• Le Molly Brown ( bateau à aubes latérales naviguant sur Rivers of Americas ) tient son nom de la rescapée du Titanic, dont le mari est devenu riche en rachetant une mine … Mais si vous avez vu Titanic, vous aviez déjà fait le rapprochement !
• Le Molly Brown durant sa traversée passe devant une scène avec le vieux Joe alias Catfish Joe, qui est assis sur un fauteuil à bascule au bord de la rivière en compagnie de son chien Moonshine. Le moule utilisé pour son visage est le même que l’un des pirates de l’attraction Pirates Of The Caribbean. Il en est de même pour son chien.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

Le Vieux Joe et son chien

PUEBLO TRADING POST & COWBOY COOKOUT AREA

• Le Pueblo Trading Post est une boutique indienne inspirée de l’architecture d’un authentique village indien, Pueblo De Taos, situé dans l’état de New Mexico aux U.S.A.
• La construction près du Pueblo Trading Post servait à une époque à récupérer l’eau de pluie pour l’acheminer jusqu’à l’entrée.
• L’aire de jeux Pocahontas Indian Village a été inaugurée en juin 1993.
• Jusqu’en octobre 1994, l’emplacement actuel de Pocahontas Indian Village comprenait également l’attraction Indians Canoes qui permettait de naviguer en canoë sur River of the Far West. Le quai d’embarquement est d’ailleurs resté visible plusieurs années après la fermeture de l’attraction.
• Sur le tableau présent sur le bâtiment à l’entrée de Pocahontas Indian Village, trois autres bateaux sont indiqués sur la pancarte, l’un s’appelant Gullywumper et un autre Bertha Mae. Il s’agit du nom des bateaux de l’attraction similaire à River Rogue Keelboats aux parcs Disneyland et Magic Kingdom. Ces noms sont ceux utilisés dans un épisode de la série Davy Crockett, durant lequel Davy Crockett dirige le Bertha Mae et Mike Fink le Gullywumper. Fink est d’ailleurs le nom du capitaine de ce bateau comme indiqué sur la pancarte.
• Il y a une affiche indiquant « Missing : One crate of explosives. If found, please return to : T.N.Tee, Blaster », soit « Disparue : une caisse d’explosives. Si vous la trouvez, prière de la retourner à T.N.Tee à Blaster » sur le bâtiment à l’entrée de Pocahontas Indian Village. Il s’agit d’un jeu de mot avec T.N.T. qui est un explosif et Blaster, un type d’armes utilisé dans la saga de Star Wars.
• Jusqu’en 2009, la zone d’embarquement Smugler’s Cove de l’attraction River Rogue Keelboats permettait de naviguer sur River of the Far West à bord de deux embarcations en bois. Une pancarte sur laquelle est inscrit « River Rogue Keelboats » est encore présente à proximité de l’entrée de l’aire de jeux.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

Ce qu’il reste désormais des Keelboats …

• Les deux bateaux utilisés pour l’ancienne attraction River Rogue Keelboats avaient pour nom Coyote et Racoon, comme indiqué sur le tableau présent sur le bâtiment à l’entrée de Pocahontas Indian Village.
• Observez bien les chaises du restaurant Cowboy Cookout, elles sont toutes différentes, comme à l’époque du Far West où chaque cowboy venait avec sa propre chaise pour manger.
• On peut entendre des mineurs en plein travail au fond du puit vers le Cowboy Cookout.
• Une attraction, nommée Thunder Mesa Lumber Co, qui était un flume ride, a été envisagée entre Big Thunder Mountain et Cowboy Cookout.

THUNDER MESA DEPOT AREA

• Sur le chemin pour la gare de Frontierland, se trouvait auparavant un vrai moulin à vent d’époque. Son propriétaire a longtemps rechigner à s’en séparer car il passait son temps à l’observer mais les Imaginieurs ont fini par obtenir gain de cause en lui offrant une télévision en échange de son précieux moulin.
• Jusqu’en juillet 2007, en lieu et place du Marché d’Arendelle, il y avait Critter Coral qui était un ranch avec différents animaux. A l’été 2007, le ranch fur remplacé par le Woody’s Roundup Village, où l’on pouvait rencontrer Woodie, Jessie et même parfois Minnie en costume du Far West. A l’été 2015, celui-ci fut remplacé par l’actuel Marché d’Arendelle.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

L’ancien Woody’s Round Up, remplacé depuis par le Marché d’Arendelle

• Le nom original du Chaparral Theater, non recouverte à son inauguration le 17 juillet 1993 était The Chaparral Stage. Du fait de la météo, le spectacle était régulièrement annulé et cette scène a été donc couverte pour devenir un véritable théâtre, entrainant de ce fait la modification de son nom.
• Dans Disneyland Railroad – Frontierland Depot, le bruit du télégraphe retranscrit le discours d’inauguration de Walt Disney lors de l’ouverture du tout premier Disneyland en morse !
• Il y a un château d’eau à proximité de Disneyland Railroad – Frontierland Depot afin de permettre de remplir les réservoirs d’eau des trains, ces derniers fonctionnant partiellement à la vapeur.

Secrets Disneyland Paris - Frontierland

Le château d’eau de Frontierland Depot

Sources :
Disneyland Paris : de l’esquisse à la création
Disney et la France : les vingt ans d’Eurodisneyland – Sébastien Roffat
Disney Central Plaza
Hello Disneyland
Merci également à Guillaume pour son aide précieuse sur le sujet !
Copyright © Hello Disneyland 2017 – Tous droits réservés – Reproduction interdite

 

Previous post

VENTE FLASH : Jusqu'à 45% sur votre séjour + séjour OFFERT aux moins de 12 ans

Next post

Jusqu'à -30% sur votre séjour + séjour OFFERT au moins de 7 ans !

Maureen

Maureen

Créatrice du site. Totalement accro à Disneyland Paris, rien n'y fait, j'y reviens toujours, et ce, depuis 1999. Bienvenue sur Hello Disneyland où je partage avec vous, chaque jour un peu de cette magie qui fait de Disneyland Paris, un lieu unique en Europe !

2 Commentaires

  1. Kyssoula
    lundi 17 juillet 2017 at 13:48 — Répondre

    Bonjour,
    J’ai une idée d’article qui pourrait être super sympa :
    faire la liste de vos « gouters » préféré en indiquant où les trouver. Je ne parle pas des formules gaufre + café ou quoi que se soit dans le genre mais vraiment les sucreries et pâtisseries qui valent le détour.

  2. mardi 18 juillet 2017 at 13:53 — Répondre

    C’est un article vraiment très complet, bravo et merci!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *